S.1 – Episode 4 – Cette nuit c’est la pleine lune

Résumé de l’épisode précédent : Norma qui a été renversée par une voiture n’est pas blessée, sa mère Anne et sa tante Déborah viennent la voir à l’hôpital. Sa sœur Alexandra débarque ivre et accuse un certain Jonathan d’être le chauffard. Ce fameux Jonathan, dont Norma attend des nouvelles depuis des jours, lui envoie un message. Pour lire l’épisode précédent

Cette nuit c’est la pleine lune

Courtoise - illustration - S1 E4

          Cette nuit c’est la pleine lune. « Et la fête bat son plein. » se dit Norma. Ce qui signifie que sa sœur est déjà ivre. Que sa mère est déjà allée pleurer discrètement dans la salle de bain car elle ne supporte pas d’être dans la même pièce que son ex-mari et sa nouvelle femme Carine. Que Déborah a déjà lancé une vacherie à chaque invité. Que son père répète en boucle qu’à 25 ans, Alexandra devrait enfin ouvrir son propre salon et qu’il est prêt à payer. Que Chloé, une amie d’enfance, se dandine dans sa plus belle minijupe même quand il n’y a plus de musique. Et que le frère de Carine, une espèce de décérébré bodybuildé qui se fait appeler Will, a entrepris une énième tentative de drague auprès de Norma.
           Norma espère que le gâteau sera à la hauteur. Au moins autant que son cadeau… Chaque année, elle s’obstine à offrir un bouquin à sa sœur qui ne lit jamais. Après l’avoir déballé, Alexandra lui dit toujours, invariablement :
– Merci, en plus celui-là je l’ai pas.
Cette année, c’est Easter Parade de Richard Yates. Norma aime l’ironie. Yates aurait adoré cette fête…
          À peine remise sur pieds, voilà qu’elle doit se taper les prémices d’un drame familiale. « À ce rythme-là, ça finira bien par arriver… ma mère quittera la soirée en faisant un scandale pathétique et ma tante en profitera pour balancer ses quatre vérités à son ex beau-frère qu’elle n’a jamais tellement aimé, bien qu’elle ait couché avec lui à une époque. Ou Chloé se fera mettre enceinte par Will au cours d’une étreinte médiocre dans une chambre à l’étage. Ou mon père finira par traiter ma sœur de petite conne sans ambition. Ou Alexandra, complétement bourrée, se cassera une jambe en descendant les escaliers sur ses talons de strip-teaseuse, non mais sérieusement pourquoi s’inflige-t-elle ce genre de pompes ? »

          – On trinque ?
Norma prend son plus beau sourire forcé et lève son verre, comme les autres. À la santé d’Alexandra qui, si elle veut la conserver, ferait bien de reposer le sien, de verre. Norma les observe tous en sirotant son champagne. Sa mère essaie de faire bonne figure, comme elle l’a fait au cours de ses trente années de mariage, encaissant infidélité sur infidélité. Tout ça pour se retrouver abandonnée à l’aube de la cinquantaine pour une plus jeune. Son père joue les vieux beaux en étalant son fric. Carine qui est, comble de l’ironie, professeur de fitness et de yoga (sa mère a vraiment un mauvais karma) se pavane dans sa mini robe – de quoi rendre jalouse Chloé, c’est toujours elle la plus belle de la soirée d’habitude. Norma attrape son amie par la main et l’entraîne à l’écart dans le jardin.
– Quelle pouffe.
– Carine ? Tu m’étonnes ! Elle arrive pas à la cheville de ta mère.
– Moi les pétasses comme ça, elles me donnent envie de leur coller des baffes.
– Ah oui, de les taper avec leur sac à main de marque !
– Grave. Je lui incrusterais bien le sigle Gucci de son sac de bimbo sur la gueule, en plein milieu du front…
– Hey t’es une violente toi.
– En ce moment, je sais pas ce que j’ai… j’ai envie de frapper tout le monde. Je suis vraiment sur les nerfs…
– C’est encore à cause de lui.
– Qui lui ?
– Tu sais très bien.
– Je suis passée à autre chose.
– Ah ouais ? Alex m’a dit que tu lui envoies encore des messages.
– C’est rien ça. Une sorte de réflexe débile.
– Passer à autre chose ça veut pas dire coucher avec le premier que tu croises sans prendre la peine de lui demander son prénom.
– Je leur demande toujours leur prénom. Mais je le retiens pas.
– La mémoire est sélective.
– C’est clair.
– Je vais pas te donner de leçons. J’ai encore fait un plan harcèlement téléphonique et mails désespérés au dernier mec avec qui je suis allée boire un verre.
– Tu vas finir chez les flics un jour.
– Et on n’avait même pas baisé ensemble. C’est plus fort que moi. Quand on me repousse ça me colle des bouffées d’angoisse.
– Tu te souviens celui que t’avais suivi en voiture toute une journée et que t’avais menacé avec un  couteau après être entrée chez lui par effraction ?
– Mais là c’était pas pareil. Il l’avait cherché… Il m’avait promis la lune et il m’avait trompée.
– Avec un couteau, meuf.
– Et moi j’étais folle de lui.
– T’étais rentrée chez lui par la fenêtre !

          Un silence s’installe. Norma se concentre sur le bruit des insectes… puis lâche :
– Est-ce qu’on est tous des tarés ? Est-ce qu’on vit dans un monde peuplé de tarés ? Est-ce qu’on a tous un problème ?
         Sur la pelouse, elle remarque l’ombre de sa sœur qui se tient dans l’angle du mur et qui semble les écouter en cachette. Quand elle propose à Chloé de rejoindre les autres,  elle voit l’ombre glisser et disparaître.
          Norma laisse son amie partir devant et s’attarde pour regarder la pleine lune. Le ciel est dégagé et le disque parfait y brille d’un terrible éclat. Une lune si belle, si pleine, ça laisse présager des catastrophes, bien pires qu’un drame familial… accident d’avion, naufrage, tremblement de terre, vague de suicides…  meurtre passionnel.

Suite à vos remarques, j’ai décidé d’accélérer le rythme de publication, je vous donne donc rendez-vous dès vendredi pour le prochain épisode… N’oubliez pas de commenter, de partager et de vous abonner !

Pour lire l’épisode suivant

 – Merci à Biba, Cosmopolitan, Voque, Lui et Grazia de m’avoir fourni la matière pour mon illustration –
Publicités

3 réflexions sur « S.1 – Episode 4 – Cette nuit c’est la pleine lune »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s